Hapax compagnie - Pascal Giordano
Songes, le royaume des apparences// création 2018  


Un spectacle chorégraphique qui parle aussi bien aux enfants qu’aux adultes.

« Le rêve ressemble tellement à tous les arts ; s’il a des caractéristiques mystérieuses, il a aussi des caractéristiques spectaculaires, des attributs empruntés à la philosophie, à la peinture, à la sculpture, à la musique. »

Cette création se construit à la manière des rêves, selon une cohérence étrange, au gré de divagations poétiques, laissant défiler des images, des souvenirs, des symboles, créant un univers onirique, tantôt attaché au concret, tantôt fantastique.

le chorégraphe puise la matière de cette création dans le folklore japonais, celui d’un bestiaire, Kami, Yokai et autres Mononoke (dieux, créatures fantastiques et autres esprits), que l’on peut aussi retrouver dans des mangas, des jeux vidéo, des séries et des films d’animation.

La genèse vient d’un travail vidéo d’animation réalisé en collaboration avec une artiste japonaise, Okada Nobuko.
L’histoire d’un personnage qui se retrouve projeté dans un voyage étrange et peut être initiatique… un voyage s’achevant dans un théâtre ; nous ramenant à la réalité de la représentation en cours et nous invitant peut être à considérer celle-ci aussi comme un voyage fantastique dans d’autres symboles.

Les Japonais incorporent beaucoup de symboles d’animaux dans leur vie de tous les jours. Pour la pièce, Pascal Giordano dépasse les frontières du Japon, et expose une vision poétique et délicatement nostalgique, sur la tradition et la vie actuelle.

Il propose une réflexion, sur les thèmes de la relation entre les êtres humains et les animaux, la nature, l’écologie, l’enfance, la quête identitaire, le divin, la peinture, l’émotion…